Veuillez noter que votre navigateur n'est plus supporté et que l'affichage pourrait ne pas apparaître convenablement.
Veuillez Mettre à jour votre navigateur

Joindre l’infolettre des Amis de la Fondation Philippe Boucher

Articles de journaux

Sylvain Boudreau en conférence dans Lotbinière

Le Peuple Lotbinière, le mercredi 13 février 2013

Le conférencier Sylvain Boudreau a rendu visite aux élèves des écoles secondaires Beaurivage et Pamphile-Le May, les 1er et 4 février derniers.

Suite de l'article ...

Lire la suite »

Un tournoi de golf qui rapporte

Le Peuple Lotbinière, le lundi 18 juin 2012

Gens d’affaires et vedettes du hockey s’étaient donné rendez-vous le 16 juin dernier au club de golf de Lotbinière pour participer à la 21e édition du tournoi de golf organisé au profit de la Fondation Philippe Boucher.

Suite avec vidéo ...

Lire la suite »

Avenir des Coyotes : Vermette : «on ne sait rien!»

Le Soleil, le dimanche 17 juin 2012

Il a été leur meilleur marqueur des récentes séries. Il a encore trois ans de contrat avec le club. Mais Antoine Vermette reste dans le noir total quant à l'avenir des Coyotes de Phoenix. «On ne sait rien! J'en apprends plus par mes chums de Québec que par l'équipe là-bas», avoue le joueur de centre de Saint-Agapit.

Suite ...

Lire la suite »

David Desharnais satisfait du nouveau personnel d'entraîneurs du CH

Le Soleil, le dimanche 17 juin 2012

Quand Michel Therrien a été nommé entraîneur-chef du Canadien de Montréal, David Desharnais était avec Maxime Talbot. «Il m'a dit qu'il l'avait bien aimé comme coach», affirme le joueur de centre du Tricolore.

Suite ...

Lire la suite »

La fondation Philippe-Boucher prépare son cocktail dinatoîre

Le Peuple de Lotbninière, le vendredi 4 février 2011

Le 3e cocktail dînatoire de la Fondation Philippe-Boucher aura lieu le 23 février. Il sera cette année sous la présidence d’honneur du conférencier Sylvain Boudreau.

Depuis 2009, l’événement permet à la Fondation d’amasser des fonds pour soutenir l’aide qu’elle apporte aux jeunes handicapés et aux enfants défavorisés de la MRC de Lotbinière. «J’ai accepté la présidence d’honneur parce que la cause est extraordinaire. Philippe s’implique beaucoup pour les jeunes et j’ai voulu m’associer à la cause», a expliqué le président d’honneur, Sylvain Boudreau.

M. Boudreau explique que lors de ses conférences, il incite les gens à se prendre en main et à devenir maîtres de leur destin. «L’œuvre de Philippe Boucher est un bel exemple. Il ne faut pas attendre que les autres fassent quelque chose à notre place. Il faut prendre des initiatives pour que ça fonctionne. Philippe s’est pris en main et il s’est impliqué dans sa communauté», a-t-il souligné.

Les besoins des jeunes dans la MRC de Lotbinière ne diminuent pas, rappelle M. Boudreau. Il souhaite que les citoyens répondent en grand nombre à l’invitation de la Fondation. «J’aimerais lancer un défi à ceux qui ont déjà leur billet. Je souhaiterais qu’ils invitent quelqu’un à leur tour. C’est une cause qui nous touche tous».

Histoire de la Fondation

La Fondation Philippe-Boucher a été fondée en 1997 par Philippe Boucher et sa conjointe Lucie. Le couple souhaitait que les profits du tournoi de golf annuel soient utilisés pour aider les enfants défavorisés de la région de Lotbinière.

Chaque année, les dons permettent aussi de soutenir les enfants handicapés de la région. La Fondation peut fournir, entre autres, des équipements spécialisés ou un soutien financier aux athlètes handicapés.

Lire la suite »

La Fondation Philippe Boucher à l'École Clair-Soleil de Saint-Nicolas

, le vendredi 31 décembre 2010

Nous sommes heureux de vous annoncer que l’école Clair-Soleil a réussi a amasser la somme de $600,00 pour la Fondation Philippe Boucher.

Rappelons que l’argent a été amassé lors de la vente de photos et des DVD souvenirs de Noël et de la visite de M. Boucher à notre école en octobre dernier.

Suite et photos ..

Lire la suite »

Cocktail dinatoire au profit de la Fondation Philippe Boucher

Journal InformeAffaires.com, Mars 2010, page 25, le lundi 1 mars 2010

Pour une deuxième année consécutive, une activité de réseautage a été organisée par la Fondation Philippe Boucher, en collaboration avec le CLD et la Table Goûtez Lotbinière. Pour l’occasion 17 entreprises agroalimentaires de la région étaient réunies afin d’offrir aux 300 convives des produits locaux. Cette année le conférencier invité était M. Régis Labeaume, maire de Québec.

Lire la suite »

Le cocktail dînatoire rapporte 20,000 $ à la Fondation Philippe Boucher

Alain Couillard, Générales, le mercredi 24 février 2010

Dans l'ordre habituel, Régis Labeaume, Ginette Moreau (mairesse de Saint-Apollinaire) et Philippe Boucher.


Près de 300 personnes ont bravé le mauvais temps pour assister à la deuxième édition du cocktail dînatoire organisé le 24 février, à Saint-Apollinaire. Ce souper-bénéfice a permis de remettre 20 000$ à la Fondation Philippe Boucher.

L’activité de réseautage, qui a eu lieu à la salle communautaire de Saint-Apollinaire, était organisée en collaboration avec le CLD et la Table Goûtez Lotbinière. Cette année, 17 entreprises agroalimentaires de la région étaient réunies soit sept de plus qu’en 2009.
Chacune d’elles disposait d’une table permettant de présenter des produits et d’assurer aux convives la possibilité de déguster des produits régionaux.

Rappel historique

L’ex-hockeyeur de la LNH Philippe Boucher, natif de Saint-Apollinaire, a profité de l’occasion pour raconter quelques anecdotes sur la fondation crée officiellement en 1997. «Elle a débuté par un tournoi de golf en 1991. On l’avait organisé avec des amis et des entraîneurs ce qui nous avait permis d’amasser 1500$ pour le hockey mineur de Lotbinière».
L’année suivante, se souvient Philippe Boucher, le comité avait redoublé d’effort pour amasser davantage d’argent pour les jeunes «et on a obtenu à peine 1000$. Malgré tout, on a continué. En 1997, on voulait plus d’argent et c’est à ce moment-là qu’on a décidé de créer une fondation».
Visiblement heureux du résultat obtenu, Philippe Boucher a déclaré qu’en compilant tous les revenus, incluant ceux du 24 février, les fonds et les commandites obtenues depuis 1991, «nous venons de franchir le cap des 500 000$ amassés pour la fondation. Je pense que tout le crédit revient aux organisateurs qui sont là pour gérer les sommes d’argent provenant des donateurs.»

Effet de mobilisation

Avec la verve qu’on lui connaît, le conférencier Régis Labeaume a vite précisé que la ville de Québec avait un effet bénéfique sur l’ensemble de la région. «Je suis fier de la ville de Québec, mais je suis surtout en service commandé. Si la Capitale reste âgée comme elle l’est présentement vous allez souffrir de ça. Une ville qui vieillit, c’est une ville qui s’appauvrit, car il y a moins de jeunes donc, moins de consommateurs.»
S’adressant aux élus et gens d’affaires présents, le maire de Québec a déclaré «une ville qui se vide de ses jeunes c’est une ville qui se vide de son sang et c’est la même chose pour vous autres».
Il a rappelé, entre autres, qu’une réussite à Québec avait des répercussions positives dans les municipalités situées en périphérie. Il a rappelé que son objectif était de voir, un jour, les Jeux olympiques d’hiver se tenir à Québec.
La Fondation Philippe Boucher vient en aide aux enfants handicapés, malades ou dépourvus afin d’accroître leur autonomie ou de réaliser leurs rêves.

Vous pouvez visionner des extraits du discours du maire Régis Labeaume lors du souper dînatoire en cliquant ici

Lire la suite »

Inauguration mur d'escalade, c'est l'histoire d'une belle rencontre

Journal de Lévis, par Marie-Michelle Gagné ( mm.gagne@journaldelevis.com), le mardi 9 février 2010

Le Centre de réadaptation en déficience physique Chaudière-Appalaches (CRDP-CA), situé à Charny, s'est récemment doté d'un tout nouveau mur d'escalade offert entièrement par la Fondation Philippe Boucher qui vient en aide aux enfants handicapés, malades ou dépourvus.



Philippe Boucher, Thierry Carbonneau et Gaétan Matte lors du dévoilement officiel du
tout nouveau mur d'escalade au Centre de réadaptation en déficience physique
Chaudière-Appalaches



« Ce projet, c'est l'histoire d'une belle rencontre entre la persévérance, l'audace et la détermination », avoue Liliane Allard, directrice générale du Centre. Ce nouvel équipement permettra d'abord et avant tout aux jeunes d'avancer dans leur traitement, tout en s'amusant. « Les traitements que les enfants reçoivent sont loin d'être toujours plaisants. Une visite dans la salle du mur d'escalade sera pour eux une vraie récompense », poursuit Gaétan Matte, chef de programme au CRDP-CA.

Puisque plus de 70 enfants de Lotbinière et des centaines d'autres de la région utiliseront le mur d'escalade au cours des prochains mois, Philippe Boucher, ancien joueur des Pingouins de Pittsburgh, a cru bon de venir en aide au Centre de Charny qui devient de plus en plus une référence dans le domaine de la réadaptation physique. « Nous sommes ici pour aider les enfants malades qui fréquentent le Centre de Charny », a déclaré M. Boucher qui grâce à sa Fondation, a remis un montant de 3 612 $ pour la construction du mur d'escalade.

Une oeuvre d'art

Réalisée par Mario Guillot de la compagnie Mato, la nouvelle acquisition du Centre peut réellement être considérée comme une œuvre d'art. En effet, chacune des prises du mur vient d'une partie d'un arbre malade. « J'ai opté pour des prises écologiques puisqu'il s'agit d'une symbolique très intéressante », avoue M. Guillot, concepteur du mur. « La partie malade de l'arbre est très souvent la plus forte et la plus solide. Le fait d'aider les enfants à guérir grâce à des arbres malades, c'est très significatif », poursuit-il.

Le CFER impliqué

Une vingtaine de jeunes du CFER des Navigateurs se sont aussi impliqués dans la création de ces prises écologiques, uniques en leur genre. Au total, plus de 300 heures ont été nécessaires pour achever le mur qui sera sans aucun doute utilisé pendant des dizaines d'années encore au CRDP-CA.
Conçu en longueur plutôt qu'en hauteur, le mur sert entre autres à pratiquer les mouvements latéraux des jeunes en réadaptation. Il s'agit donc d'un outil thérapeutique stimulant pour les traitements auprès des enfants ayant des difficultés motrices.

Lire la suite »

La carrière de Philippe Boucher soulignée à St-Apollinaire

Alain Couillard, Le Peuple Lotbinière, le jeudi 12 novembre 2009

(a.c.) Philippe Boucher, qui a pris sa retraite comme joueur de la LNH l’été dernier, a été reçu par les membres du conseil municipal de St-Apollinaire le vendredi 23 Octobre. Pour l’occasion, Ginette Moreau, mairesse, lui a remis un album souvenir rappelant les meilleurs moments du passage de la Coupe Stanley, dans les rues de SaintApollinaire, le 5 juillet.


Originaire de Saint-Apollinaire, le populaire joueur de la LNH ne s'attendait pas à un tel honneur.

Madame Moreau a souligné la carrière du hockeyeur, et bien entendu la Coupe Stanley qu'il a remporté la dernière saison. Dominique Lemay, un camarade d'enfance de Philippe Boucher a réalisé un montage photo du défilé de la coupe à la demande de la municipalité.

« Tout le conseil municipal a voulu immortaliser ce défilé organisé en ton honneur, afin que tu puisses te remémorer cet événement Ce moment des plus heureux, que tu as fait vivre à ta communauté en défilant dans nos rues avec cette coupe tant convoitée, va rester gravé dans mon coeurà tout jamais.

« Au risque de me répéter, je veux te redire que tu es un beau modèle de courage, de ténacité et de détermination pour nos jeunes. D'avoir pu jouer dans la Ligue nationale de hockey c’est déjà, en soi, une grande réussite. Remporter en plus une Coupe Stanley, c’est tout simplement exanrdinaire » a conclu Ginette Moreau.

Philippe Boucher en compagnie de sa coinjointe Lucie Lambert.

Ginette Moreau a accueilli le célèbre joueur natif de St-Apollinaire.

Une bague exceptionnelle, remportée par
Philippe Boucher, sertie de diamants.

Lire la suite »

Motiver les élèves par le hockey

Marie-Christine Patry, Le Journal de Lévis, le mercredi 21 octobre 2009

Le 14 octobre dernier, l'École Clair-Soleil à Saint-Nicolas a lancé son tout nouveau
code de correction. À la différence des autres écoles, le leur fait l'analogie entre
les règles du français écrit et celles qui régissent le hockey. Les enseignants
espèrent ainsi augmenter la motivation des garçons.


Ils pourront déjà dire que le lancement aura su attirer l'attention de tous avec la participation de l'ex-défenseur des Penguins de Pittsburg, Philippe Boucher, originaire de Saint-Apollinaire, au lancement du code. Les élèves de 1ère à la 4e année de l'École Clair-Soleil étaient rassemblés dans le gymnase ce matin-là, plusieurs arborant fièrement un chandail de hockey pour écouter les propos de l'ancien joueur de hockey. Les mêmes qualités qu'au hockey sont nécessaires pour réussir à l'école, leur a-t-il entre autres souligné.


Le comité formé d'enseignants de chaque degré et d'une conseillère pédagogique travaille sur ce projet de code de correction depuis l'année dernière, a indiqué Nathalie Lacasse, l'orthopédagogue et enseignante. Lorsque l'ex-défenseur des Penguins a été contacté, il a tout de suite accepté l'invitation, a-t-elle poursuivi. Après que Philippe Boucher se soit adressé aux jeunes élèves, ceux-ci ont reçu de petits bâtons de hockey sur lesquels apparaissent les étapes du code de correction. Entre autres, la majuscule est comparée à la mise au jeu et le point à l'arrêt de jeu. De même, le verbe est représenté par le gardien de but. Quant aux mots difficiles, ils doivent être marqués d'une étoile et lorsque les recherches ont été effectuées et les mots corrigés, l'étoile peut être encerclée, devenant ainsi l'étoile du match.

Selon Mme Lacasse, le comité en est maintenant à déterminer une façon de récompenser les élèves qui utiliseront bien leur code de correction, peut-être en les intronisant, par exemple, au Temple de la renommée. Les intervenants espèrent ainsi attirer particulièrement l'attention des garçons, dont la motivation scolaire est parfois plus difficile.

Lire la suite »

Apôtre de la persévérance... et du français!

Stéphane Cadorette, Journal de Québec, le jeudi 15 octobre 2009

Philippe Boucher savoure pleinementsa
retraite, notamment en collaborant avec les
jeunes de l’école Clair Soleil, à Saint-Nicolas.
© Stevens LeBlanc

Maintenant qu’il ne sillonne plus les patinoires aux quatre coins de l’Amérique à la conquête de la coupe Stanley, l’ex-défenseur Philippe Boucher mijote quelques plans, histoire de bien meubler sa retraite. Mercredi, c’est dans le milieu scolaire qu’il a vécu sa première réincarnation.


Ayant mis un trait sur sa carrière il y a un peu plus d’un mois après avoir bu dans le célèbre trophée, à Pittsburgh, Boucher a choisi de s’établir pour de bon à Québec. Au cours de la matinée, il était de passage à l’école Clair-Soleil, dans le secteur de Saint-Nicolas, afin de promouvoir auprès des jeunes élèves l’usage d’un code de correction du français alliant les règles de la langue française au monde du hockey, par diverses analogies entre les deux mondes.

Au-delà du bon usage du français, c’est le talent naturel de leader du routier de 36 ans qui a touché son jeune auditoire.

« Le français, c’est notre langue et bien l’écrire, c’est très important », a-t-il lancé d’entrée de jeu à plusieurs dizaines de paires d’yeux tous arrondis devant l’ancien joueur des Penguins, des Stars de Dallas, des Kings de Los Angeles et des Sabres de Buffalo. C’est encore mieux de lier ça au hockey pour piquer la curiosité. Mais si je suis ici, c’est avant tout pour dire de persévérer. »

Boucher, originaire de Saint-Apollinaire, s’avérait en effet le candidat tout désigné pour parler aux jeunes de persévérance, de travail ardu et de motivation.

« J’ai eu des années difficiles dans le hockey et j’ai bien failli tout abandonner à cause des blessures. Sauf que j’ai reçu un cadeau en fin de carrière quand un échange m’a conduit à Pittsburgh et combien de joueurs peuvent quitter en gagnant la coupe? À l’école, c’est pareil, il y en aura des difficultés alors aussi bien rendre l’apprentissage motivant », s’est-il exprimé.

Avec sa bague

En plus d’apprécier l’implication auprès des jeunes, étant lui-même papa, Boucher avait une autre bonne raison de pavaner, même s’il n’est pas du type à se promener le nez en l’air. Le jeune retraité trimballait avec lui un scintillant bijou faisant bien des envieux : sa toute nouvelle bague de la Coupe Stanley, reçue deux jours plus tôt.
« Je suis assez fier de l’avoir. Plusieurs joueurs à Pittsburgh n’ont probablement même pas encore eu la chance de vraiment la savourer. Moi, j’ai le temps de la regarder, d’observer tous les détails et de réaliser la chance que j’ai. »

Courtisé par les Sharks

Pour le moment, Boucher affirme ne pas trop s’ennuyer du hockey, du moins sur la glace! « Par contre, je ne pensais jamais regarder autant de matchs à la télé. J’ai l’impression que je surveille ça plus pour suivre mes chums que la ligue comme telle. Sinon, ça ne me manque pas. J’avais vraiment besoin de m’implanter ici avec ma famille. » Boucher aurait pu changer de cap. Tout de suite après avoir dit non à une offre des Penguins et annoncé officiellement sa retraite, le défenseur tombait dans la mire des Sharks de San Jose.

« Ça devait faire deux heures que j’avais fait mon annonce et ils me contactaient, mais je ne voulais plus jouer. Pour l’instant, je veux regarder plusieurs projets, mais pas me lancer dans un seul à 100 % », a conclu celui qui a émis quelques idées, dont celle d’investir dans une équipe junior, de percer quelque peu dans le monde des médias ou même de retourner sur les bancs d’école.

stephan.cadorette@journaldequebec.com

Lire la suite »

Le nouveau code de correction a été lancé hier, en présence de l'ancien joueur des Pingouins de Pittsburgh Philippe Boucher.

Daphnée Dion-Viens, Le Soleil, le lundi 15 juin 2009

(Québec) Pour intéresser les élèves à la grammaire, les enseignants d'une école primaire de Saint-Nicolas ont fait un pari original : utiliser le hockey pour leur faire comprendre les structures de phrase.


À l'école Clair-Soleil, le hockey s'est taillé une place... jusque dans les cahiers des élèves. Grâce à un nouveau «code de correction» de textes, la majuscule devient la «mise au jeu» et le point, l'«arrêt de jeu». Le verbe est traduit par le «gardien de but» et le pronom, par les «rondelles». Et les élèves sont encouragés à puiser dans leur sac de hockey pour trouver des «outils», qui réfèrent aux dictionnaires et grammaires qu'on peut consulter en classe.

«On sait que c'est gagnant si chaque année, les élèves ont la même démarche pour corriger leurs textes. On a choisi la thématique du hockey surtout pour aller chercher nos garçons, qui décrochent plus souvent au secondaire. En classe, ça rend les apprentissages beaucoup plus con­crets», affirme Nathalie Lacasse, orthopédagogue et enseignante à l'école Clair-Soleil.
Ce nouveau code de correction, qui sera utilisé par tous les enseignants, a été lancé en grande pompe hier, en présence de l'ancien joueur des Pingouins de Pittsburgh, Philippe Boucher, qui est originaire de Saint-Apollinaire. Gagnant de la Coupe Stanley, le numéro 43 est venu dire aux jeunes qu'il fallait persévérer à l'école. «Tout le monde aime le hockey au Québec. C'est une très bonne idée de se servir du hockey pour enseigner le français», a lancé celui qui regrette aujourd'hui d'avoir arrêté ses études après le secondaire.

De leur côté, les élèves n'avaient pas encore eu la chance hier d'utiliser leur nouvelle grille de correction, mais l'intérêt semble être au rendez-vous. «C'est une bonne manière pour nous apprendre le français. Le hockey, c'est l'fun!» lance Derek, un élève de quatrième année.

Reste à voir jusqu'à quel point cette initiative permettra à des élèves d'améliorer réellement leur maîtriser du français. Si les résultats sont au rendez-vous, d'autres écoles de la commission scolaire des Navigateurs pourraient emboîter le pas, affirme le directeur, Jacques Faguy. Des formations seront même offertes aux parents pour les encourager à utiliser le même vocabulaire à la maison, au moment de faire les devoirs.

Lire la suite »

Saint-Apollinaire reçoit 215 de ses bénévoles

Alain Couillard, Journal le Peuple de Lotbinière, le lundi 4 mai 2009

La municipalité de Saint-Apollinaire recevait un peu plus de 215 personnes pour la 17e Soirée des bénévoles tenue récemment à la salle communautaire. L'Hommage de l'année 2009 a été remis à Alain Bédard pour son implication dans la Fondation Philippe-Boucher.


Le comité organisateur a souligné le fait qu'Alain Bédard, est toujours prêt à faire face aux petites critiques parentales tout en continuant à développer la passion du sport dans le coeur des jeunes. Entraîneur, secrétaire, trésorier, président et gouverneur, il a occupé tous les postes disponibles au sein du hockey mineur à Saint-Apollinaire, Hockey compétition Lotbinière et maintenant les Seigneurs de Lotbinière.

C'est en travaillant à tenter de diminuer les coûts d'inscriptions du hockey mineur qu'il a développé, avec Philippe Boucher, le projet de tournoi de Golf. Après quelques années à aider les jeunes du hockey compétition, il décidé de se tourner vers les jeunes qui n'ont pas la chance de s'épanouir dans le sport.

Cette association mène à la création de la Fondation Philippe Boucher qui, jusqu'à ce jour, a remis plus de 400 000 $ aux jeunes de la région, dans le besoin. Michel Beaudoin, représentant de la caisse populaire du Coeur de Lotbinière, a remis un chèque de 250$ à l'organisme de l'année 2009, «la Fondation Philippe Boucher».

D'autre part, lors de cette activité reconnaissance, Martine Couture, directrice générale de la municipalité, a remis une trentaine de prix à autant d'organismes actifs dans la municipalité. Cathy Bergeron, directrice générale adjointe, a préparé un montage de photos, sur écran géant, afin de rappeler les grands moments de l'année écoulée.

Lire la suite »

«Toutous» pour sécuriser les enfants en ambulance

Journal le Peuple de Lotbinière, le vendredi 15 août 2008

La Fondation Philippe Boucher accepte de verser une somme de 4000S pour l'achat de 200 toutous. Ces oursons en peluche seront présents dans chacune des quatre ambulances, desservent notre région. Ils seront remis Individuellement à un enfant qui devra être transporter dans un véhicule ambulancier. (Alain Couillard)


L'idée remonte en juin dernier. Pierre Dion, un ambulancier de la compagnie 2522 à Saint-Flavien, eutreprenait des démarches avec Alain Bédard représentant de la Fondation Philippe Boucher. L'objectif est de remettre un toutou à un enfant qui doit monter dans une ambulance.

Il arrive souvent que des enfants soient complètement dépourvus lors d'un accident ou de tout autre événement les obligeant à monter dans un véhicule d'urgence.

Souvent, ils sont pris de panique dans un véhicule qui n'est pas tout à fait conforme à ce qu'ils ont connu.
"Ça nous fait une approche beaucoup plus facile pour les enfants, devant monter dans l'ambulance, et c'est plus sécurisant pour eux, surtout sur les lieux d'un accident" commentait Mercredi Pierre Dion.


Don régional


Ce don de toutous s'adresse aux compagnies ambulancières de Lotbinière, Saint-Flavien et Saint-Sylvestre.
"Auparavant, les enfants avaient seulement des toutous que les gens venaient nous porter ici", commentait Jean-Claude Bibeau propriétaire de la compagnie à St-Flavien.

De son côté, Alain Bédard a rappelé que cette idée avait été retenue tout de suite par Philippe Boucher puisqu'elle correspondait exactement au but de la fondation soit d'aider des gens de la région.

Ce projet, appuyé par une fondation locale, pourrait être une première dans la région Chaudière-Appalaches. Il est important de souligner que l'ourson ne peut être vendu par un ambulancier ni acheté par un parent désireux d'en offrir un à son enfant.

Chaque ourson est identifié à la Fondation Philippe Boucher.

Lire la suite »

Levée de fonds reliée aux statistiques de hockeyeurs de la LNH Fondation Philippe Boucher

Denys Simoneau, Journal le Peuple de Lotbinière, le jeudi 15 novembre 2007

Depuis le début de la saison 2007-2008, de la ligue nationale de hockey, plusieurs amateurs de la région ont décidé d'épauler la Fondation Philippe Boucher en remettant un montant d'argent pour chaque point accumulé à la fiche personnelle de certains hockeyeurs dont, bien sûr, Philippe Boucher des Stars de Dallas.


Depuis l'inauguration de la saison, la Fondation a amassé 1700 $ environ auprès d'amateurs de la région participant à cette souscription.

Parmi les joueur sélectionnés par les amateurs, outre Philippe Boucher, on retrouve Antoine Vermette des Sénateurs d'Ottawa et Éric Bélanger du Wild du Minnesota, sans oublier, Sidney Crosby, Daniel Brière, Mike Modano et Chris Higgins.

Chaque amateur verse la somme d'argent qu'il désire à 1a Fondation pour chaque point accumulé par le joueur qu'il a sélectionné au cours de la présente saison.

Les dirigeants de la Fondation espèrent que d'autres amateurs se joindront au groupe d'ici peu afin de maximiser les revenus.

On sait que, pour sa part, Philippe Boucher versera personnellement une somme d'argent directement reliée à sa fiche cumulative au terme de la saison régulière, à raison de 100 $ du point.

Pour toutes les personnes intéressées à venir en aide à la Fondation, elles peuvent obtenir plus d'information et s’inscrire sur le site de la Fondation Philippe Boucher ou à l'adresse courriel : cayerl4@hotmail.com

Grâce aux donateurs inscrits jusqu'à maintenant, les dirigeants de la Fondation estiment que près de 20000 $ pourrait être amassé d'ici la fin du calendrier régulier de la ligue national de hockey si les joueurs, déjà sélectionnés, continuent d'accumuler des points à leurs fiches respectives.

Les dons individuels des amateurs, pour chaque point enregistré par les joueurs sélectionnés, sont laissés à la discrétion des participants.

À lui seul, Philippe Boucher avait généré des revenues de quelques 680 $ auprès des amateurs qui l'ont sélectionné en date du 28 octobre dernier, incluant les 500 $ versée par le défenseur des Stars avec sa fiche totalisant 5 points jusqu'à présent.

Lire la suite »

La fondation Philippe Boucher remet 10,000$ pour les jeunes.

Journal le Peuple de Lotbinière, le lundi 15 janvier 2007

(A.C.) - La Fondation Philippe Boucher remet une somme de 10,000$ à la Maison de la Famille de Lotbinière pour son volet jeunesse.

La Fondation Philippe Boucher, vouée uniquement à l'aide aux jeunes résidants du comté de Lotbinière, remet cette somme pour l'implantation du programme d'aide communautaire à l'enfance.

De plus, la fondation s'engage à remettre par la suite une somme annuelle de 2000$ pour le soutenir.

Il y a trois ans, la fondation avait remis un montant de 5000$ afin de faciliter l'implantation du Centre de jour pour les enfants âgés de 0 à 5 ans.

Lire la suite »

Le 15e Tournoi de golf Philippe Boucher rapporte 40,000$

Journal le Peuple de Lotbinière, le jeudi 15 juin 2006

(A.C.) La 15e édition du Tournoi de golf Philippe Boucher, disputée le samedi 10 juin dernier au Club de golf Lotbinière à St-Gilles, a battu tous les records. L'activité devrait permettre de dégager un surplus supérieur à 40,000$ pour la fondation qui vient en aide à des enfants handicapés et démunis de la région.


Malgré la pluie battante qui a sévi presque toute la journée, tous les golfeurs, regroupés dans 73 foursomes, se sont présentés à leur départ croisé.

Cette année, l'équipe, composée de Groupe Major Express et celle des Fontes PNS, a décroché les honneurs. Le foursome était composé de Daniel Gaudreault, Gaétan ST-Jean, Bruno Doyon et Paul-Yvan Deschênes.

Le président du comité organisateur de ce tournoi bénéfice, Alain Bédard, parlait d'une réussite malgré la pluie.

En fin d'après-midi, tous les golfeurs participants ont pris la direction de la salle communautaire de St-Apollinaire. Au total, 450 personnes ont assisté au souper et à la soirée soit 20 de plus que l'an dernier.


Aide aux enfants

Les 450 personnes dans la salle ont appris que la Fondation Philippe Boucher avait aidé financièrement, entre autres, quatre personnes cette année: Xavier Sylvain, 5 ans de St-Gilles, Alexanne Belleau, 6 ans de Ste-Croix, Simon Royer, 15 ans de Ste-Agathe et Mathieu Bolduc, 17 ans de Lotbinière.

Alain Bédard devait ajouter que les représentants de la fondation s'assuraient que les argents remis étaient utilisés judicieusement. Depuis 15 ans, le Tournoi Philippe Boucher a amassé quelque 250,000$ dont 150,000$ ont été déposés à la Fondation. Le porte-parole devait également préciser que la fondation disposait maintenant d'un site Web qu'on peut visiter à l'adresse: www.fondationphilippeboucher.com

Durant la dernière année, la Fondation Philippe Boucher a remis près de 25,000$ à une trentaine d'enfants résidant sur le territoire de la MRC de Lotbinière.

De plus, une somme de 10,000$ sera remise prochainement à la franchise de Hockey compétition Lotbinière, le reste ira à la Fondation.


Prix


Gilets, bâtons de hockey autographiés, casquettes, lithographies, téléviseur et divers autres prix ont trouvé preneur durant la soirée.

Lors d'une vente par encan, le chandail de recrue de Philippe Boucher a été acheté 1800$ par Marcel Croteau de St-Apollinaire. De plus, Martine Couture, directrice générale de la municipalité, a acquis le tableau du peintre Dave Garneau, de St-Apollinaire, pour la somme de 1300$.

Parmi les joueurs de la Ligue nationale de hockey présents, nous retrouvions évidemment Philippe Boucher et Junior Lessard des Stars de Dallas, Éric Bélanger de Los Angeles et Antoine Vermette des Sénateurs d'Ottawa. On a également souligné la présence de deux joueurs de la Ligue de hockey junior majeure du Québec, Jean-Philippe Chabot (St-Patrice), de Moncton, et David Desharnais (Laurier-Station) de Chicoutimi.

Lire la suite »

300 golfeurs seront au rendez-vous

Journal le Peuple de Lotbinière, le mercredi 15 juin 2005

(D.S.) C'est le samedi 11 juin prochain que quelque 300 amateurs de golf envahiront les trois parcours du club Lotbinière dans le cadre de l'édition 2005 du tournoi Philippe Boucher.


Encore cette année, le tournoi sera suivi d'un souper et d'une soirée réunissant près de 450 personnes à la salle communautaire de Saint-Apollinaire.

On profitera de la circonstance pour rendre publiques les réalisations de la fondation Philippe Boucher auprès d'enfants de notre région atteints de problèmes majeurs de santé.

Selon Alain Badaud, porte-parole de l'événement, la fondation a remis depuis juin 2004, un total de 15000 $ à une quinzaine d'enfants de la région de Lotbinière.

Encore cette année, la fondation compte obtenir l'appui des nombreux participants pour amasser une importante somme d'argent afin de poursuivre ses interventions.

Depuis l'avènement du tournoi de golf Philippe Boucher, pas moins de 150000 $ auront été distribués au fil des années dont 80000 $ à la franchise du hockey compétition Lolbinière et 70000 $ à la fondation quia vu le jour en 1996. Cette dernière vient en aide spécifiquement aux enfants de la région de Lotbinière, défavorisés tant sur le plan affectif que matériel, physique ou éducationnel, en acoroissant leur autonomie ou en leur permettant de réaliser un de leurs rêves.

Pour ce faire, la fondation invite les parents de ces enfants à entreprendre directement leurs démarches auprès de Mme Nicole Demers en composant le 881-3133. Tous les dossiers seront traités de manière strictement confidentielle et un comité formé de membres de la fondation établira les priorités selon les demandes obtenues afin d'aider financièrement le plus grand nombre d'enfants. Au cours des récentes années, particulièrement les douze derniers mois, des intervenants du CLSC Arthur-Caux et d'autres organismes du milieu ont également suggéré une banque de noms d'enfants susceptibles de recevoir un appui financier de la fondation.

Rappelons enfin que lors du souper, golfeurs et invités pourront participer au traditionnel encan silencieux, principale source de revenus pour la fondation. Différents articles, depuis des chandails de hockey et bâtons autographiés jusqu'aux cartes de hockey, sans oublier une foule de produits provenant de sports autres que le hockey, feront partie de l'encan qui suscite toujours l'intérèt des personnes présentes.

Lire la suite »

Le tournoi de golf Philippe Boucher engrange des profits records

Journal le Peuple de Lotbinière, le dimanche 15 juin 2003

(D.S.) Au terme de la récente édition du tournoi de golf Philippe Boucher qui s'est déroulée au club de golf Lotbinière le 14 juin dernier, l'organisation a confirmé avoir atteint des records inégalés en ce qui a trait aux profits versés tant au niveau du Hockey Compétition Lotbinière que de celui de la Fondation Philippe Boucher.

Les profits générés uniquement par le tournoi de golf se sont élevés à 13,000 $, somme remise à l'organisation du Hockey Compétition Lotbinière. 296 golfeurs ont pris le départ de la classique 2003 pour un total de On doit ajouter que tous les amateurs prévus pour l'événement étaient présents au départ malgré une température qui laissait à désirer, la pluie ayant été constante tout au cours de la journée.

Quant à la Fondation Philippe Boucher qui vient en aide à divers jeunes de la région de Lotbinière qui souffrent de problèmes tant physiques que psychologiques ou autres, la vente à l'encan qui s'est déroulée pendant le souper et l'encan silencieux ont rapporté une somme totale de 15,000 $.

L'an dernier le tournoi de golf avait cumulé des profits de 10,000 $ pour le Hockey Compétition Lotbinière pendant que la Fondation héritait d'un montant similaire. Selon Alain Bédard, président du comité organisateur, l'édition 2003 aura été un succès sur toute la ligne d'autant plus que les changements apportés cette année ont permis, entre autres, à 430 convives d'assister au souper servi au Centre communautaire de St-Apollinaire. Il faut mentionner que les organisateurs avaient aussi prévu le visionnement d'un montage audio-visuel spécialement préparé à l'intention de Philippe Boucher pour marquer le 12e anniversaire de son tournoi de golf.

On avait pris soin de remémorer les différentes étapes de la carrière de hockeyeur de Philippe en prenant la peine d'y inclure de multiples témoignages dont celui de Raymond Bolduc, ex-dg des Remparts de Québec ainsi que ceux de hockeyeurs ayant évolué avec Philippe au sein des Kings de Los Angeles ou encore des Stars de Dallas. Philippe a même eu droit sur ce vidéo à un témoignage touchant de sa mère accompagnée de son père. Appelé à prendre la parole après le visionnement, Philippe Boucher est apparu particulièrement ému par cet hommage auquel il ne s'attendait pas. À peine l'édition 2003 terminée, Alain Bédard nous a confirmé que le travail était amorcé en prévision du prochain tournoi Philippe Boucher qui se déroulera le 12 juin 2004, toujours au club de golf Lotbinière.

Lire la suite »

Le tournoi de golf Philippe Boucher "fracasse un nouveau record de participation"

Journal le Peuple de Lotbinière, le samedi 15 juin 2002

(A.C.) St-Gilles - 240 joueurs ont participé à la 11e édition du tournoi de golf Philippe Boucher, qui s'est déroulée le 8 juin dernier au club de golf Lotbinière, à St-Gilles. Comme ce fut le cas l'an dernier, ce tournoi-bénéfice a permis d'amasser une somme de 20 000$ dont la moitié ira à la franchise du hockey Compétition Lotbinière, l'autre à la Fondation Philippe Boucher qui vient en aide à des enfants défavorisés de notre région.


Malgré la pluie qui a surpris les joueurs durant l'après-midi, le principal organisateur de cette activité-bénéfice, Alain Bédard, devait nous déclarer que l'édition 2002 du tournoi avait fracassé un record de participation puisque cinq équipes (20 joueurs) ont été refusées par manque de place. Jeudi dernier Alain Bédard nous traçait un bilan provisoire de ce toumoi qui a rassemblé 325 personnes pour la soirée qui a suivi le tournoi.

Comme le veut maintenant la tradition, la Fondation Philippe Boucher a remis des cadeaux à quatre enfants de la région. Ainsi, une fillette de St-Patrice, qui a des problèmes de vision, a reçu un téléviseur muni dune loupe lui permettant de mieux voir ses émissions. Une autre jeune fille, de Joly cette fois, a reçu un lit adapté. Quant aux deux garçons, le premier, de St-Agapit, il pourra réaliser son rêve d'effectuer un voyage en train, aller-retour Montréal, avec ses parents. L'autre, qui réside à Lotbinière, s'est vu remettre un gilet du gardien de buts Keven Weeks, de la Caroline, en plus de profiter d'un nouveau décodeur lui permettant de suivre 1000 matchs de hockey pendant la prochains saison.

Lors d'un encan, le gilet de Mario Lemieux, membre d'Équipe Canada, a été acheté 3700$ par Claude Garneau de St-Édouard, un amateur de hockey reconnu de la région. Le gilet de Philippe Boucher, pour la saison 2001-2002, a été vendu à Donald Bergeron de St-Apollinaire pour une somme de 775$


Nouvelle formule

Joint jeudi dernier Philippe Boucher envisagerait un changement important pour le 12e tournoi qui porte son nom. Afin de répondre à la demande sans cesse grandissante des golfeurs voulant participer à cette activité annuelle, le départ simultané "shot gun" serait délaissé au profit de la formule de départs continus (à toutes les 8 minutes).

Le hockeyeur, natif de St-Apotlinaire, devait ajouter que des discussions étaient déjà amorcées avec la direction du club de golf afin de réserver les trois parcours pour toute la journée, évitant ainsi les problèmes de conflits d'horaires anticipés cette année.

Le manque de places, à la salle du club de golf Lotbinière, force aussi les responsables de ce tournoi à trouver une solution. Interrogé sur ce point, M. Boucher nous confirmé que la salle communautaire de St-Apollinaire serait réservée pour le souper et la soirée qui suivront la 12e édition prévue pour le 14 juin 2003.

Lire la suite »

Le tournoi de golf annuel Philippe Boucher fait de nombreux heureux

Journal le Peuple de Lotbinière, le dimanche 15 juin 1997

L'édition 97 du tournoi de golf annuel Philippe Boucher des Kings de Los Angeles a remporté, encore cette année, un vif succès; 160 golfeurs y prenant part.


Outre, bien sur, l'hôte de l'événement, Philippe Boucher, quelques coéquipiers de ce dernier au sein des Kings de Los Angeles avaient tenu à être présents. Yan Laperrière, Yannick Perreault et Steven Finn étaient sur place ainsi que Patrice Augé, de St-Édouard qui a récemment été repêché par le Drakkar de Baie-Comeau, nouvelle franchise de la ligue de hockey junior majeur du Québec.

Quant au souper, 250 convives étaient présents et on pu être témoins d'élans de générosité de la part de certains dans le cadre d'une vente à l'encan permettant à l'organisation du tournoi d'amasser des fonds pour venir en aide à des enfants de la région de Lotbinière.

Grâce à la vente d'un album complet des cartes de hockey de Philippe Boucher et celle d'un chandail autographié de Mario Lemieux, on a ainsi pu recueillir une somme globale de 3000$ dont 2000$ de Pierre Bergeron de Banlieue Fond de St-Apollinaire l'un des commanditaires majeurs de l'événement au cours de ses six années d'existence.

Rêves réalisés
Deux jeunes de Lotbinière pourront ainsi réaliser un rêve qui leur était cher. Alexandre Lavoie, de St-Narcisse, pourra donc passer une semaine dans un camp-école d'équitation grâce à la collaboration du Camp École La Licorne de Ste-Croix. De plus, il s'est vu remettre une bicyclette. Quant à Steven Tanguay de St-Agapit, il bénéficiera d'une gardienne durant toute la période estivale ainsi que d'un baladeur afin qu'il puisse écouter sa musique préférée et Alain Têtu de CHIK-FM, l'animateur de la soirée.

Il faut également souligner que l'organisation du tournoi mettra également une somme se situant entre 4000$ et 5000$ à la franchise Lotbinière BB. Rappelons en terminant que le tournoi Philippe Boucher a créé cette année un fond spécial qui sera dorénavant connu sous l'appellation "Rèves d'Enfants Lotbinière" pour venir en aide, d'année en année, à des enfants de Lotbinière souffrant de diverses incapacités.

Lire la suite »
Merci à nos partenaires

Desjardins - Caisse du Centre de Lotbinière Icetec
stars

« Bonjour,

Maélie et sa famille souhaite vous dire un GROS Merci !!!

Maélie est la 4e de la famille, elle est née avec un syndrome de Goldenhar. Tout le côté gauche de son visage est atteint, aplasie de l’oreille, paralysie de certains nerfs, asymétrie de la mâchoire , déficit visuel….

À l’école, elle a besoin d’un système FM depuis la maternelle, elle est maintenant en 2e année.En décembre 2017 elle ressentait de l’inconfort avec son système qu’elle portait toute la journée.

Nous avons rencontré son audiologiste qui nous a conseillé un plus petit appareil, évidement il y avait des coût relié a cet objet qui rendrait la vie scolaire de notre fille plus agréable.

On venait tout juste de payer l’appareil dentaire de Maélie et notre budget ne nous permettais pas cet achat à ce moment.

Nous avons alors fait une demande à la fondation Phillipe Boucher, qui a accepté !

Alors aujourd’hui on veut vous dire Merci infiniment, Maélie adore son nouvel appareil qui est plus petit, sans fils et agréable a porter.

Maélie qui avait des difficultés scolaire en début d’année s’est beaucoup améliorée et ira en 3e année l’an prochain !!!

Voici son appareil avant : Vois les photos

Un gros MERCI vous avez fait une bonne différence dans nos vies.

Continuez votre beau travail, qui change la vie de famille comme la notre.

Maélie et sa famille xxx

»
Un Merci de Maélie et sa famille
le jeudi 23 août 2018

« J'ai fait appel à votre aide cette été pour faire une évaluation en neuropsychologie pour mon petit garçon Émile. Grâce à vous et à votre don j'ai pu faire faire l'évaluation en août et j'ai maintenant reçu les résultats. Les diagnostics sont tombés, TDAH et dyspraxie... ouf pas facile à accepter... mais maintenant je vais pouvoir mettre des moyens en place pour qu'il puisse cheminer à son rythme. Je savais dans le fond de mon cœur de maman qu'il y a avait quelque chose qui n'allait pas avec mon coco et que ce n'était pas juste un tannant à l'école. Je veux sincèrement vous remerciez du plus profond de mon cœur, grâce à vous maintenant Émile va bénéficier d'aide supplémentaires à l'école. Je sais que les prochains mois vont être encore difficile... Émile aura encore beaucoup de suivi à faire et on aura beaucoup de rv à gérer.

Mais maintenant au moins grâce à vous, nous sommes sur la bonne voie. Sachez que vous avez fait une énorme différence pour moi et que j'apprécie beaucoup ce que vous avez fait pour nous. Encore merci et continuer de nous supporter, on n'a tellement besoin de vous... vous faites une réelle différence dans la vie de nos enfants. Je suis quand même beaucoup occupée mais si vous avez besoin, il me fera plaisir de m'impliquer auprès de votre fondation.

Une maman  

»
Une Maman reconnaissante
le vendredi 29 septembre 2017
stars

« Nous tenons à vous remercier de plus profond de nos coeurs pour votre contribution financière pour le voyage de Xavier, notre fils, au Costa Rica.

Mylène Boutin et Jonathan Sylvain

»
Une Étoile du nom de Xavier au Costa Rica
le mardi 23 mai 2017
stars

« Un petit mot pour vous dire un gros merci d’avoir donné la chance à Nathan d’avoir sa luge. Nathan adore aller voir son frère jouer au hockey et c’est maintenant à son tour de pouvoir aller sur la glace. Grâce à la luge, nous allons pouvoir travailler très fort pour augmenter sa force et sa coordination. On aimerait bien que dans quelques années il puisse se joindre à une équipe de hockey luge. On va travailler fort pour atteindre cet objectif! Merci à toute l’équipe de la fondation d’aider notre Fils Nathan à continuer d’évoluer à travers un sport qu’il adore. La famille de Nathan

»
Nathan le futur pro de hockey sur luge!
le vendredi 12 septembre 2014
stars

« MERCI!

Chers amis de la Fondation Philippe Boucher,

c'est avec un bonheur immense que nous apprenions votre support afin d'aider notre belle Laëla à poursuivre les séances d'hippothérapie pour les 10 prochaines semaines. Nous sommes comblés!

Merci de tout coeur!

Laëla, Jordan, Josée et Fred

»
Remerciements de la famille de Laëla
le vendredi 5 septembre 2014
Merci de votre générosité et de votre soutient
Grâce à vous et à vos dons,
nous pouvons soutenir ceux
qui en ont le plus besoin.

Ensemble venons en aide aux enfants
malades, handicapés et défavorisés
de Chaudière-Appalache.
Fondation
Philippe Boucher
34, rue masse
St-Apollinaire (Québec) G0S 2E0
 

Faire un don

Vous désirez supporter la Fondation par le biais d’un don? Vous pouvez le faire en cliquant sur le montant désiré. Chaque dollar reçu est converti en aide auprès de nos Étoiles dans le besoin. Nous vous remercions de votre support.
* Vous allez être transféré vers Paypal pour procéder au paiement.